J’ai récemment débuté l’accompagnement agile d’une équipe qui s’est fixé pour objectif d’améliorer l’ambiance générale au sein du groupe. Un des critères de succès consiste à mieux se connaître. Dans ce cadre, ils m’ont demandé d’organiser des ateliers pour permettre à tous les membres de l’équipe – les membres de la Dev. Team, le Product Owner et le Scrum Master – d’en apprendre davantage les uns sur les autres, à titre professionnel et personnel.

J’ai donc décidé d’organiser un premier atelier d’une heure sur le thème du « Personal Map » issu du Management 3.0.

Objectif du Personal Map

L’objectif de cet atelier est de créer du lien, de l’empathie, de la collaboration et de la confiance au sein d’un groupe en en apprenant davantage sur les personnes avec qui nous travaillons.

Le Personal Map permet de raconter son histoire à travers huit axes :

  • Formation
  • Parcours professionnel
  • Loisirs et centres d’intérêt
  • Famille
  • Amis
  • Valeurs
  • Objectifs
  • Domicile/foyer

Les participants vont donc cartographier leur histoire à l’image d’un Mind Map, en enrichissant chacun des axes de leur expérience.

Matériel

  • Des post-it blancs géants (ou des feuilles A3 a minima)
  • Des feutres de couleurs différentes
  • Des crayons de couleurs
  • Des post-it
  • Des ciseaux
  • De la colle
  • …tout autre élément permettant aux participants d’être créatifs dans la réalisation de leur map

Déroulé

Dans ce cas précis, nous ne disposions que d’une heure pour réaliser l’atelier. Afin de respecter le temps imparti, j’ai choisi de jouer le Personal Map selon le déroulé suivant :

  1. Présentation de l’objectif et du déroulé de l’atelier aux participants.
  2. Création du Personal Map par les participants de manière individuelle à l’aide du matériel à disposition. Les encourager à être créatifs : mots, images, symboles, … tous les moyens sont les bienvenus pour mettre à plat leur histoire.
  3. Présentation de chaque Personal Map à l’ensemble du groupe.
  4. Partage des apprentissages et de la façon dont le groupe va l’utiliser par la suite.

Les participants ont apprécié l’exercice. Ils ont appris à mieux se connaître et se sont découverts des points communs.

Ils ont également mis en lumière des sujets sur lesquels ils ne se rejoignaient pas. S’ils n’ont pas tous les mêmes centres d’intérêt, cela leur a permis de s’ouvrir aux autres et de mieux se comprendre.

Pour aller plus loin et si le temps vous le permet, une fois les maps présentées, donnez l’opportunité aux participants de choisir un nom d’équipe à partir de ce qui les réunit et de créer leur totem, c’est-à-dire créer la base d’une identité commune.

Quelques conseils

  • Encouragez l’équipe à conserver ces maps et à les rendre visible.
  • Cet atelier a été réalisé en 1h. Pour respecter le time-box, nous avons limité la présentation des maps à 3 minutes par participant. Cela a pu sembler court pour certains. Pour plus de confort, allongez la durée à 1h30.
  • Il faut toutefois garder à l’esprit que ce temps-là ne sera pas suffisant pour que tous les membres de l’équipe se connaissent en intégralité : c’est un début ! Nous envisageons de réaliser d’autres ateliers de ce type avec l’équipe que j’accompagne.
  • Un ice breaker est le bienvenu pour mettre les participants en condition de se dévoiler.

Quelques variantes

Le Personal Map peut être adapté de plusieurs façons différentes, en fonction de votre contexte. Par exemple :

  • Pour les équipes qui se connaissent déjà un peu, faites présenter les maps par un autre membre de l’équipe.
  • Pour les ateliers à très grand nombre de participants et/ou à longue durée, utilisez le Personal Map en fil rouge de l’événement en demandant aux participants de compléter les maps de leurs collègues. Cela générera de la discussion au sein du groupe.

 

Si vous aussi vous avez animé cet atelier, n’hésitez pas à partager votre expérience en commentaires.